Description du projet

Commander le livre sur Amazon

Stupéfiant de modernité et pourtant écrit en…1895. A quelques détails près propres à la pensée de l’époque, il eût été écrit pour le premier anniversaire des gilets jaunes, ou rééditer avec un lifting et un peu de communication il faisait un tabac en librairie.

Tout y est concernant les process de pensée des foules et leur manipulation. A lire, ou lu, par tous nos hommes politiques, et à comprendre pour tous, notamment les victimes de la pensée prémâchée. Vous ne regarderez plus BFM de la même façon. Malgré une profondeur extrême il se dévore, avant d’y revenir morceau par morceau tant les champs de réflexion ouverts sont nombreux. C’est mon top et ma bible en sociologie et psychologie collective.

Acheter le livre

Gustave Le Bon (1841-1931) eut un immense succès et inspira jusqu’à Freud.
Véritable best-seller, Psychologie des Foules est considéré comme un des livres qui ont changé le monde au début du XXe siècle.
Monument historique, il demeure une œuvre pionnière de la psychologie sociale et la première à interroger brillamment le phénomène de masse qui allait tourmenter le XXe siècle.
Moscovici le considère comme le « Machiavel des sociétés de masses » qui, le premier, aura compris l’importance du rôle (potentiellement destructeur) des foules.
Ce livre est devenu un classique incontournable pour tous les sociologues et psychologues.
Texte intégral et conforme à l’édition originale de 1895.

Gustave Le Bon, né le 7 mai 1841 à Nogent-le-Rotrou et mort le 13 décembre 1931 à Marnes-la-Coquette, est un médecin, anthropologue, psychologue social et sociologue français. Esprit universel, polygraphe, d’écrit sur des domaines variés, il est l’auteur de nombreux ouvrages dans lesquels il aborde le désordre comportemental et la psychologie des foules. Le Bon reste une personnalité controversée. D’une part, à une époque où la méthode devient importante, son « amateurisme » gêne ses contemporains tels Durkheim1, sans que cela ait vraiment d’influence sur son début de carrière. D’autre part, Le Bon dégage une image pseudo-raciste, qui renvoie à « l’idéologie coloniale de son époque ». Il avait des tendances anticléricales et compte au nombre des anti-colonisateurs.

Venez rejoindre les Contournants Agiles 4.0

Abonnez vous à notre Newsletter

Je m'abonne à la Newsletter ZenList
Je m'abonne à la Newsletter ZenCrise