Bonjour à tous,

« En même temps » que nous commençons une guerre civile à l’intérieur, à l’extérieur la guerre économique, elle, continue.

Et la guerre économique, qui se positionne juste aux côtés de la guerre financière et avant la guerre militaire, c’est la guerre les conventions de Genève en moins, et ce ne sont pas l’OMC, le FMI et autres « machins » qui dictent les règles mais les plus, déterminés, forts et agiles…

Pendant que les chaînes d’info nous abreuvent de leurs commentaires, elles occultent que pendant ce temps le monde continue de tourner.

Je ne rajouterai donc pas du bruit au bruit en tirant sur l’ambulance du jeune monarque, ni en m’apitoyant sur le sort de notre pauvre pays qui part à dérive depuis 40 ans.

J’ai préféré élargir le prisme du focus en allant voir ce qui se dit ailleurs.

Je ne suis pas là dans la théorie du complot, mais dans la simple observation et analyse des faits et dans leurs mises en perspective au sein de relations complexes et systémiques, tout comme des simples relations de cause à effet.

Ainsi je suis allé chercher de l’info blanche, donc visible de tous, mais recoupée ce qui lui donne souvent un coût, car quand c’est gratuit c’est que le produit c’est vous et voilà ce que j’ai pu observer chez nos amis/ennemis.

Ainsi voit-on :

  • Que nos amis russes, que nous avons humiliés à maintes reprises, se perfectionnent dans la manipulation des masses via des fake news savamment construite autour de 2 % de vrai pour 98 % de mayonnaise. Nos services auraient identifié des comptes Twitter qui, au rythme de 1 600 posts/jour, mettent de l’huile sur le feu, tout content d’affaiblir un, l’ex futur, pilier de l’Europe mondialiste.
  • Que Trump, que l’on aurait tort de prendre uniquement pour le lourdaud qu’il est faute d’avoir lu ses bouquins, en plus de se défouler par des tweets vengeurs et moqueurs a parié sur le coup d’après par le biais d’un de ses plus proches émissaires positionné en mission à Bruxelles pour « sponsoriser » les partis nationalistes européens, qui à leurs yeux est en France représenté par Marion Maréchal et son école « science-po » privée.
  • L’ogre chinois dans sa démarche habituelle de renseignement économique et de vision à long terme se prépare à ramasser les fruits trop mûrs qui tomberont de l’arbre France.
  • Nos amis « contraints volontaires » Frères Musulmans, dans une démarche très Churchillienne du « Il ne faut jamais gaspiller une bonne crise » se disent que les banlieues qu’ils contrôlent en partie avec les dealers seront un des éléments clé du désordre et du changement de paradigme qui en découlera.
  • Que nos ennemis barbus ne pourront pas ne pas profiter de la réorientation d’une partie des moyens d’écoute et humains sur les gilets jaunes en les délaissant un peu. Et ça, ce n’est pas un bon plan parce que les crises ne s’additionnent pas elles se multiplient au carré de la vitesse.

À part cela, à écouter BFM, il ne se passe rien, ou presque !

Le pire n’est jamais sûr, surtout quand on s’y est préparé.

Et vous votre plan B, il en est où ?

Salutations,

Thierry

Venez rejoindre les Contournants Agiles 4.0

Abonnez vous à notre Newsletter

Je m'abonne à la Newsletter ZenList
Je m'abonne à la Newsletter ZenCrise