Bonjour camarades électeurs,

Devant les horreurs du moment, je pense que la démocratie est devenue une utopie qui mène à Trump et autres tribuns.

Ce n’est plus le plus mauvais système en dehors de tous les autres.

J’ai eu l’occasion lors des dernières présidentielles de me trouver dans un PMU à 8 heures du matin et de regarder les clients entrer, acheter pour 20 € de tickets à gratter, jouer pour autant au tiercé en direct sur un écran TV (je ne savais même pas que ça existait), commander deux paquets de cigarettes et s‘enfiler deux bières ou deux petits blancs.

Puis je les ai écouté commenter les discours de Sarko et du nain et j’en suis resté sur le cul. Là j’ai compris que ce n’était plus des élections mais la foire à la démagogie et aux promesses mais surtout un show de TV réalité.

Je me suis dit qu’il fallait eut être instituer un permis de voter parce que toutes les voix de ne se valaient plus.

Mais d’un autre coté je me suis aussi dit qu’il y en avait marre de tous ces professionnels de la politique qui en ont fait un métier et ont confisqué aux français, et aux européens, leur voix et trompent ouvertement une fois élus la confiance que le peuple a mis en eux. Regardez le nombre mouillé dans des scandales financiers type MNEF et autres, regardez Nadja qui reclasse le dernier jour avant le1er tour, comme bien d’autres, son dir cab comme inspecteur d’académie, ou le fils très moyen d’un ministre se retrouver à la tête d’une société immobilière d’économie mixte. Non pas lui, l’autre.

Regardez Rachida Dati qui ne va jamais à Bruxelles, Melenchon qui appointe en cumulant à 30K€…

La démocratie représentative est morte et je me suis dit qu’il fallait peut être comme les Grecs, et les jurés des assises, tirés nos élus au sort et les faire seconder par des techniciens. Il a été prouvé que ce ne serait pas pire et on en pas besoin de 500 !

Quant à l’homme providentiel…

Si je regarde fonctionner les tribus d’Afrique, elles nous prouvent tous les jours que la démocratie n’est pas la panacée et qu’un vieux chef, un peu despote éclairé mais surot respecté pour sa sagesse sa capcité à prendre du recul et une vision globale du futur, entouré d’un clan de vieux sages, répond au besoin naturel du peuple d’avoir un leader, un Führer au sens premier du terme, pour décider de ce qui est bon pour lui. Vient ensuite le problème du pouvoir qui pourri comme le montre tous les rois négres ou slaves.

Quant aux révolutions, elles signifient faire un 360° pour revenir au même point, mais souvent en passant par la violence.

La cupidité et l’avidité, plus l’égoïsme et jalousie sont les maux génétiques de l’Homme et de ses sociétés dont qq savants, comme Jahred Diamond dans « Effondrement », ont décrit et modéliser leurs fins.

Bien que très admiratif du système suisse où on croise un ministre attendre son train de banlieue comme n’importe quel quidam, et où « l’état » ne s’occupe que des missions régaliennes, où le peuple est suffisamment mature pour être consulté, notamment localement, je n’ai donc pas de solution miracle, même pas celle de militer, sauf à s’engager dans des actions concrètes, locales, et entrant dans sa propre zone de pouvoir.

Le tout en se disant dire que les réponses ne pourront venir que du bas, et que l’on ne doit rien attendre du haut, de Paris, de Bruxelles, mais de nous-mêmes et de revenir aux fondamentaux à savoir la définition de la démocratie : par le peuple, pour le peuple.

En attendant, entre la peste et le choléra, bon vote ☺

Salutations,

Thierry

Venez rejoindre les Contournants Agiles 4.0

Abonnez vous à notre Newsletter

Je m'abonne à la Newsletter ZenList
Je m'abonne à la Newsletter ZenCrise