Ainsi chaque jour, le monde :

– produit 130 milliards de dollars de PIB

– échange 25 milliards de biens et services (l’économie réelle)

– effectue pour 1500 milliards de transactions financières

– échange pour 4000 milliards de « produits dérivés » (ces inventions de l’ingénierie financière rendus célèbres par la crise des subprimes…)

On prend conscience à travers ces chiffres de la dérive de cette économie virtuelle qui ne crée aucune richesse réelle et correspond pour sa plus grande partie à un gigantesque loto mondial dans lequel les gagnants sont une petite minorité et les perdants l’immense majorité, jusqu’au moment où comme en 2008 tout s’écroulera à nouveau.

Où sont les grands engagements pris par la communauté politique mondiale après la crise financière de 2008? Après avoir été sauvées par les mesures prises par les Etats et les banques centrales, les banques privées ont repris le chemin de la spéculation à tout va, avec le résultat qu’on connaît et les bonus qui les accompagnent !

 

Thierry

Tenancier du café du commerce du Jour D’Avant.

www.lejourdavant.org

La lettre du café du commerce du Jour D’Avant est une lettre électronique publiée gratuitement à un rythme variant selon l’humeur du rédacteur et des événements. Elle ne peut en aucun cas être assimilée à des conseils d’achat ou de vente de valeurs mobilières restant sous la seule responsabilité du lecteur. Les opinions ou commentaires formulés, ne constituent en aucun cas des recommandations personnalisées en vue de réalisation de transactions, pas plus que des opinions politiques.

 

Venez rejoindre les Contournants Agiles 4.0

Abonnez vous à notre Newsletter

Je m'abonne à la Newsletter ZenList
Je m'abonne à la Newsletter ZenCrise