Après quelques coucheries Européennes et caresses Françaises, la
perfide Albion retourne à ses amours légitimes et naturels.

Après quelques coucheries Européennes et caresses Françaises, la
perfide Albion retourne à ses amours légitimes et naturels.
Alors qu’il y a encore peu on évoquait la construction d’un porte-avion Franco-Britannique, voici que les grands Bretons convolent en justes noces avec les USA.
Lors d’une visite du ministre de la défense UK à Washington, le jour même où le président Obama présentait ses nouvelles orientations stratégiques des armées US, « une déclaration d’intention commune sur la coopération en matière de projection de la puissance maritime et la coopérations dans les porte-avions » a été signée.
Quand on sait l’usage politique que font les USA de leurs ventes d’armement et autres coopérations militaires, ceci n’est pas innocent.
Pas plus que ne l’est la récente vente d’avions F-35 (JSF) au Japon.
Avion qui n’est qu’au stade de la validation et qui ne dote pas encore les armées américaines.
Ce même avion a déjà servi par le biais d’accords de coopération à détourner certains pays européens de programmes communs et à assécher leurs budgets de défense, afin d’affaiblir l’industrie aéronautique Européenne.
Si le Rafale avait la bannière étoilée peinte sur la dérive, il aurait déjà inondé le marché, avec ou sans la Lybie !
Toujours est t’il que ce nouvel accord est :
« Un exemple de coopération utile entre proches alliés pour permettre dans une période d’austérité d’avoir la capacité nécessaire pour maintenir notre avantage militaire mondial» a précisé le porte-parole du Pentagone, George Little, après la rencontre.

On prend conscience à travers ces chiffres de la dérive de cette économie virtuelle qui ne crée aucune richesse réelle et correspond pour sa plus grande partie à un gigantesque loto mondial dans lequel les gagnants sont une petite minorité et les perdants l’immense majorité, jusqu’au moment où comme en 2008 tout s’écroulera à nouveau.

Un accord qui va servir de cadre au renforcement de la coopération et l’interopérabilité dans l’utilisation des porte-avions entre Londres et Washington, explique-t-on des deux cotés de l’Atlantique.
« Cela donne des bases (solides) à la marine US pour assister la Royal Navy dans le développement de la prochaine génération des porte-avions» a-t-il ajouté.
« Les Etats-Unis sont le partenaire militaire le plus proche pour les Britanniques » a précisé, de son côté, Philip Hammond, le ministre britannique de la Défense.
Les deux nouveaux porte-avions britanniques doivent, en effet, entrer en service en 2016 et 2018 ; ils emporteront le nouvel avion de combat F-35 (JSF). Mais dans ce laps de temps, la
marine britannique est sans porte-avions et ne dispose que de porte-hélicoptères.
Les Britanniques restent ainsi fidèles à leur idéal de double alliance, avec les Américains
d’un coté et avec les Européens de l’autre. Mais la première l’emporte toujours sur la seconde. Le ministre britannique de la Défense l’a justement rappelé à Washington.

Source : Bruxelles 2
Posted on 9 janvier 2012 by Nicolas Gros-Verheyde.
http://www.bruxelles2.eu/defense-ue/armees-europeennes/les-britanniques-convolent-en-justes- noces-avec-les-us-sur-les-portes-avions.html
Les ventes d’armes sont bien un acte politique, à moins que ce ne soit l’inverse !
Les britanniques ont choisis leur camps et nt rapidement tiré leçon des inflexions stratégiques américaine annoncées la semaine dernière et en rapport avec la montée en puissance de la Chine ; cf La lettre du JDA du 13/01/12.
Philip Hammond a prononcé un discours à l’Atlantic Council où il explique également tout l’intérêt que les USA ont a garder un œil sur l’Europe.
« NATO the case for collective defence in 21st Century »
Si la France est la fille ainée de l’église, la grande Bretagne reste celle de l’OTAN.
(La France est devenue Fille Aînée de l’Eglise par la conversion de Clovis. Ce ne fut pas un acte de foi mais une décision intéressée de la part d’un sanguinaire conquérant.)
Faisant appel aux mannes de l’amitié anglo-américaine (de la Magna carta signée il y a 800 ans à Runnymede à la participation de Churchill à la conférence d’Arcadia en 1942), il a répété que la déclaration de Truman en 1949 — sur la sécurité et le bien-être de chacun (qui) dépend de la sécurité et du bien-être de tous — était toujours d’actualité « aujourd’hui » encore. Les intérêts communs l’emportent sur les quelques divergences, a-t-il affirmé.
Posted on 9 janvier 2012 by Nicolas Gros-Verheyde. http://www.bruxelles2.eu/defense-ue/armees-europeennes/les-britanniques-convolent-en-justes- noces-avec-les-us-sur-les-portes-avions.html
Et si le problème était avant tout, tout simplement européen ?

Thierry

Tenancier du café du commerce du Jour D’Avant.

www.lejourdavant.org

La lettre du café du commerce du Jour D’Avant est une lettre électronique publiée gratuitement à un rythme variant selon l’humeur du rédacteur et des événements. Elle ne peut en aucun cas être assimilée à des conseils d’achat ou de vente de valeurs mobilières restant sous la seule responsabilité du lecteur. Les opinions ou commentaires formulés, ne constituent en aucun cas des recommandations personnalisées en vue de réalisation de transactions, pas plus que des opinions politiques.

Venez rejoindre les Contournants Agiles 4.0

Abonnez vous à notre Newsletter

Je m'abonne à la Newsletter ZenList
Je m'abonne à la Newsletter ZenCrise